Alors voila, après vous avoir présenté le principe d’un anthotype et comment en réaliser un vous même, voici le résultat de mes premières expériences dans ce domaine. Ils ne sont pas encore vraiment concluant mais il s’agit ici de mes premiers essais et j’espère bien m’améliorer! 🙂

De plus il faut dire que la météo n’a pas vraiment été de mon côté : peu de soleil, beaucoup de nuages et encore plus de pluie… par conséquent les temps d’expositions ont sans doute été plus long que ce qu’il aurait fallu avec un temps ensoleillé.

Les plantes utilisées :

  • pétales de coquelicot
  • pétales de rose (de couleur rose foncé)
  • coquelicot + rose + curcuma en poudre

Je n’ai peut être pas aussi commencé avec les émulsions les plus simples (mais que voulez vous, qui ne tente rien, n’a rien 😉 ). A chaque fois j’ai utilisé de l’alcool iso-propylique comme diluant et le papier est de la marque Canson « C à grain » (je n’avais pas de papier aquarelle sous la main à ce moment là).

Les résultats :

Avec chaque anthotype vous pouvez voir la photo d’origine. Passez la souris sur les images pour voir le type d’émulsion et la durée d’exposition ou cliquez dessus pour la voir en plus grand.

L’émulsion au coquelicot semble plutôt bien marcher dans un délai raisonnable. Les deux autres semblent plus lentes à faire apparaître une image, il faudra que je réessaye quand il fera plus beau (si un jour il fait beau…).

N’hésitez pas à laisser un commentaire pour me dire ce que vous en pensez, si vous avez des conseils et autres astuces ou pour montrer vos plus beaux anthotypes!