Du 10 décembre 2015 au 6 février 2016 avait lieu à la galerie Camera Obscura à Paris DB3une exposition des œuvres de Denis Brihat. Au départ je ne savais à quoi m’attendre, ne connaissant pas du tout l’œuvre de ce photographe. Et ce que j’ai découvert m’a beaucoup plu : des images très belles et peu communes, plutôt pensées comme des peintures que comme de véritables photos. La nature y est représentée en toute simplicité mais c’est justement là le point fort de ces œuvres, qui révèlent la beauté des choses que l’on considère comme étant ordinaires.

Denis Brihat est né en 1928. Il commence son travail de photographe par des photos de reportage et d’illustration pour des éditeurs. Mais un voyage en Inde d’un an en 1955 le pousse à se poser des questions sur la création d’œuvres photographique et c’est pour pousser sa réflexion qu’il va s’installer sur le plateau des Claparèdes de 1958 à 1967. C’est là qu’il va enfin pouvoir vivre la photographie comme il l’entend c’est à dire représenter la nature dans toute sa complexité et sa beauté. Par la suite il s’installe définitivement en Provence, à Bonnieux, où il continue de capturer cette nature qu’il affectionne tant. C’est également à cette période (1968) qu’il commence ses recherches sur la couleur notamment via l’utilisation de la technique des virages métalliques qu’il ne cessera de perfectionner et qui lui permettra de créer de magnifiques images comme ses coquelicots ou oignons.

Sources des photos et pour en voir plus :
http://www.denisbrihat.com/ Site officiel de Denis Brihat
http://www.espritsnomades.com/artsplastiques/brihat/brihat.html